Camisards.net
 
Version Française
English version
Deutsch version
Holland version

Dépenses de la communauté de Boucoiran suite à la guerre des camisards
(texte trouvé et transcris par Maguy Calvayrac)

Le château de Boucoiran

AD30 3E40
Consulat de Boucoiran
Comptes 1704_1718

Compte de Recepte et Dépance que metet Bailhe
Mr Pierre Maurin comme consul du lieu de Boucoiran
en l'année mil sept cent quatre et mil
sept cent quinze (en partie) devant vous messieurs
les maires et consuls dudit Boucoiran pour
estre clos et arresté par messieurs les auditeurs
de la communauté ;

Et represante sommairement que
La Communauté assemblée pour faire
nouvelle Ellection Consullaire, le Comptable
et Jean Avon furent nommés pour Consul et
Scindict de cette communauté le premier
jour de Lannée mil sept cent quatre
ayant aministré les affaires de cette Communauté
le mieux quil leur fut possible et le
31° mars de lannée mil sept cent
quinze aussi ladite Communauté assemblée
pour le même fait et comme Guilhaume
Fromental pour lors consul estoit décédé
le comptable et Pierre Crouzet furent
nommés pour Consul et scindic ayant aussy
administré la charge le mieux quy leur
a esté possible, voulant se charger dans
le compte des sommes qu'il a reçu et
en faire voir l'emploi dans le Chapitre de
dépance quy sera aussi employé Cy apres
Chapitre des recettes [……]

Chapitre de Depance
Bailhe en dépance le comptable pour luy
estre alloué les sommes suivantes premièrement
la somme de quinze livres pour la valeur
de deux salmées d'avoine a raison de sept
Livres dix Sols la Salmée qu'il a fourny pour
les Dragons du régiment de la Lande suivant
le reçu de Boyer consul pour lors du 3° janvier
1690 Ici remis et cotté n°I
Veu le receu, alloué

Plus le comptable a payé au s° François
Latour hoste pour la dépance du s°de Bousen ?
pour lors commandant pour le …………………
la somme de douze livres suivant
le reçu dudit Latour du 20X1701 ici remis
et cotté n°II
Rayé attendu que cela regarde les Nouveaux
Convertis et remis son reçu

Plus la somme de cinq livres huits sols
payés au sieur Noir capitaine de
Bourgeoisie pour le justecorps du tambour
que la communauté devait fournir suivant
l'ordre de Monseigneur L'intendant du 5 ,9bre
mil sept cent deux et la lettre dudit S° Noir
quy sont ici remis et cottés n°III
veu les pièces alloué

Aurait aussi payé suivant mandement de
Mr Robert maire la somme de seize livres
à Nouveau Et David Maurin massons pour
des réparations faites aux murailles apert
du mandat du 4 . 9bre. 1703 qui demande
estre alloué icy remis et cotté n°IIII
veu le mandat et ouy les habitants alloué

Suivant l'ordre de Monseigneur Lintendant
du 10 Xbre 1703 quy ordonnait que la communauté
ou le corps de la jeunesse feraient deux soldats
Monsieur Robert maire fit tirer au sort et
serait tombé à Méric de Lavolt et à Jean
Vidal, le comptable fit un acte audit Meric
pour le luy signifier comme est plus
emplement spécifié dans ledit acte quy sera
icy remis [l'acte du 14 janvier 1704 demande
pour juillet une livre trois sols six deniers
y compris le comd° ou papier] avec
ladit ordonnance et ledit verbail du sort du 13 janv.
cottés N°V VI VII. Alloué

6_ Le comptable fut obligé d'aller à Uzès
pour y conduire lesdit Méric et Vidal pour
les présenter devant Mr le Com re demande
pour lui estre alloué la somme de cinq
livres tant pour son voyage estant à cheval
que pour sa dépense et de celle desdit .
Ouy les habitants ; alloué pour deux livres
dix sols ,et le surplus rayé

7_Comme le commissaire n'aurait reçu
que le dit Vidal et renvoyé ledit Méric pour
l'avoir trouvé trop mince , aurait payé
audit Vidal suivant lordre de Monseigneur
Lintendan cy-dessus remise la somme
de douze livres que la communauté lui devait
fournir et le surplus à Mr le Commissaire pour
sa réception en tout dix neuf livres qui demande
lui estre alloué
alloué

8_La jeunesse de Boucoiran aurait travalhé
à faire un autre homme et aurait trouvé
Pierre Dumas, le comptable fut obligé
daller à Uzès encore pour le présenter à Mr
le commissaire. Et avant cela luy aurait fait
accomoder ses souliers payé pour eux
vingt deux sols ; cependant il fut refusé
et falut sen retourner aud° Boucoiran pour
la dépense ou voyage du comptable demande
trois livres antout quatre livres deux sols
alloué pour deux livres de sa journée avec
dépense, le reste rayé

9 et 10_ Encore laD° jeunesse aurait enrollé le nommé
Pierre GAZAIS du lieu de la Salle de Gardon.
Le comptable fut encore obligé d'aller à
Uzès pour le présenter à Mle commissaire
Comme cestait dans le temps des rebelles,
le comptable fut obligé de rester dix
jours avec ledit Gazais et un autre homme
à la ville d'Uzès à cause du
desordre quil (y) avait tous les jours
pour la depance des dix jours pour trois personnes
ou sa mule payé acheté vingt livres que
demande lui estre alloué remet
l'engagement du S° Gazais pour en justifier cotté IX
Alloué pour dix livres après avoir ouy les
habitants et le surplus rayé.

11_Suivant autre mandement de Mr Robert aurait
payé à Nouvaux masson cinq livres pour le
contenu du mandat datté du 8 février
1704 qui demande lui estre alloué remet iceluy
sous la cotte N ° X
Alloué après avoir ouy les habitants
et veu le mandat.
12_ Le sieur Royer commisaire aurait ecrit
au Comptable comme consul le 10 mars 1704 a payé
pour le port vint sols qui demande luy estre alloué
remet lad° lettre pour en justifier sous cotte n°XI ;
Veu et alloué
13_Aurait reçu autre lettre de M° de Montigni
secrétaire de Monseigneur lintendant
du 6 avril 1704 payé pour le port huit
sols qui demande luy alloué remet icy
la D° lettre pour justifier sous cotte N°XII
Veu le mandat alloué

14_Encore suivant un mandement de Mr Robert Maire
aurait payé à Boyer hoste Vingt sols pour les causes
cy mentionnées apert du mandat du 14 Juin 1704,
Icy remis et cotté N°XIII
veu le mandat alloué

15_ Le 4.7bre 1704 aurait payé le comptable quatre
livres dix sols pour faire rafraîchir les camisards
qui passaient estant randus, apert de la declaration
du Sr Daygaliers quy est Icy remis et cotté N°XIIII
Veu la declaration et ouy les habitans alloué

16_Le huitième septembre mil sept cent six le
comptable paya au Sr Labric quatorze livres
dix huit sols pour dachat d'achaux que la communauté
luy devait …entout dix sept livres huit sols,
remet lereçu du S Labric, cotté XV
veu la lettre et le rereceu dudit Labric, alloué
pour quatorze livres dix huit sols et le surplus rayé

17_ Aurait encore fourny le comptable seize livres
pour la porte de l'église suivant la délibération
prise par la communauté ; et M Robert , maire
aurait fait un certificat comme il aurait
payé cette même somme à Jean Agniel
le 10 avril 1704 apert diceluy icy remis et cotté N °XVI
veu le certificat et ouy les habitans alloué

18_Plus le comptable aurait payé audit Agniel
quatre livres dix sols pour les clous les
pieux de bois ou les journées de son
Compagnion employées à faire le marchepied
de Lautel, le comptable aurait fourny les
planches et pour icelles demande deux
livres en tout six livres dix sols apert
de la quittance dudit agniel tant des
seize livres ci dessus que des quatre livres
dix sols du 7 mars 1707 ; Icy remis et cottéN°XVII
Renvoyé au compte des nouveaux Convertis et rendu le billet
19_ Plus a encore payé pour trois ports de lettres
adressées aux consuls veu les ordonnances de Monseigneur
Lintendant pour faire aficher et publier dans
la communauté pour les offices des inspecteurs aux
Boucheries apert à payé pour icelle
deux livres six sols et pour en justifier
remet les ordonnances et enveloppes icy pour cotte N °XVIII
Veu les pièces alloué

20_ M Nouvel consul le vingt cinq novembre
mil sept cent huit retira des mains du
comptable la somme de soixante six livres
quil avait entre ses mains , comme ayant
esté député de la communauté, le 10 .8 bre.1708
suivant les extraits des deslibérations qui sont
remises dans le compte des receptes sous
cotte lettre A ……recu de Nouvel consul cotté N°XIX
veu le receu alloué pour soixante six livres
21_ Pour sa journée employée pour aller retirer
la susdite somme( à Uzès) estant à cheval demande trois livres
alloué pour deux livres le surplus rayé.
22_Plus demande luy estre alloué deux journées
par luy employé pour estre aller expres à la ville
d'Uzès comme député de la communauté suivant
la délibération du 13 janvier 1700
pour retirer la somme de vingt huit livres,
comme il s'est chargé en compte
pour l'armorial la première pour navoir
trouvé ledit Receveur et la seconde pour
avoir retirer l'argent, estant à cheval et
demande lui estre alloué six livres
Alloué pour deux livres quinze, le surplus rayé

23_Il aurait falu faire refaire la barrière
du moulinas et celle du pourtallet et
pour la fermeture des traverses _en mil sept
cent quatre_ payés pour Icelles cinquante quatre
livres douze sols scavoir pour celle du
moulinas trente livres, pour celle du
pourtallet quinze livres et pour les fermetures
des traverses neuf livres douze sols
qui demande lui estre alloué ne
pouvant justifier de cette somme
attendu que les officiers quy commandaient
icy le fesaient faire par force ; demande
pour en justifier que les habitants soient ouys .
Ouy les habitants, alloue
24 _ Plus le comptable aurait encore fait fermer
deux portes_en 1704_ scavoir celle quy est derrière
l'église et celle quy est du costé du château
et fait une guéritte à cheau et sable
sur la muraille du pourtallet payé
pour tout quinze livres qui demande luy estre alloué
ouy les habitants , alloué

25_En lannée dernière mil sept cent quinze
et le 23 septembre Mr Jean Huguet avait présenté requeste à
monseigneur l'intendant pour faire décharger
de la capitation et du dixième des revenus
impozés à Boucoiran [……],ordonnance
de M° Lintendant du 16 octobre 1714 remise et cotté XX
veu les pièces , alloué

26_ Port de lettres, alloué
27_ Le comptable aurait remis une lettre du
scindic du diocèze quy ordonnait de
dresser un estat de toutes les Indiennes
de cette communauté, payé pour icelle
huit sols que demande luy estre alloué,
icy remise et cotté N°XXII ;alloué
28_ avoir payé pour faire faire decrest
et crier tant pour la taille deffanses
et vet que pour les sauterelles vingt deux sols
ouy les habitans, alloué
29_a luy pour ramasser ses pièces ou pour
assister à la dresse de son compte
demande pour luy estre alloué cinq livres
ouy les habitans alloué trois livres, le surplus barré
30_Celuy quy a dressé le present compte
payé pour le papier timbré six livres
dix sols qui demande luy estre alloué
alloué pour quatre livres dix sols et le surplus rayé
A vous messieurs les auditeurs ce quil vous plaira
Quatre livres
BILAN ( résumé)
Recette 183L 3S
Dépense 279 L 19S 6d
La communauté doit encore au comptable 96 L 16s 6 d .
Il pourra s'en faire payer quand bon lui semblera ,
Clos et arrêté au lieu de Boucoiran, en présence des soussignés
ce vingt septième mars mil sept cent seize
ROBERT, MAURIN , ROBERT, NOUVEL,
DEVEZE auditeur, BOYER consul,
SAUVANT ? FROMENTAL, PIC , FROMENTAL, MAURIN;
Clôturé le 28 may 1718
MAURIN, GUIRAUD consul.