Camisards.net
 
Version Française
English version
Deutsch version
Holland version

Chrystel BERNAT
Doctorante à l'Université Paul-Valéry, Montpellier-III


PRESENTATION DU PROJET DE RECHERCHES EN VUE
DE LA THESE DE DOCTORAT d'HISTOIRE MODERNE

Projet de thèse -

Le projet de recherche a pour thème principal la mobilisation catholique
pendant la guerre des Cévennes à travers le prisme de l'étude d'une
révolte et de sa contre-révolte. Le sujet a pour cadre géographique le
Bas-Languedoc et plus précisément les cinq diocèses de Mende, Alès, Uzès,
Nîmes et Montpellier, théâtre de la révolte des Camisards et champ de
manouvres des opérations catholiques recensées entre 1702 et 1710.
Cependant, les investigations ont également pour finalité d'étudier les
antécédents autant que le prolongement de l'affrontement confessionnel et
les réminiscences de violences entre catholiques et protestants qui
s'exprimèrent encore au milieu du XVIIIe siècle (1685-1752), tout en
observant les manifestations connexes de la guerre aux périphéries
immédiates: Rouergue, Avignonnais, Comtat Venaissin, Principauté d'Orange,
une place singulière étant accordée à la position et au rôle du
Saint-Siège durant le conflit religieux des Cévennes.Les recherches prennent en égale considération les expressions de
rivalités et de solidarités inter et intra-confessionnelles au profit
d'une étude englobante des manifestations catholiques allant de la
solidarité à l'opposition et de l'officiel au subversif. Elles intègrent
par ailleurs la position du clergé, ses initiatives contre-camisardes, et
sa politique adoptée face aux déchirements des deux confessions. Le projet
s'accompagne d'une analyse des peurs et des dérèglements de la vie
catholique, d'une étude de la construction ou de la résurgence du
martyrologe catholique, ainsi que d'une analyse des mécanismes de défense,
de riposte, ou de recours aux armes menant jusqu'aux phénomènes de
débordements populaires et parfois jusqu'au basculement dans la
subversion.Le projet de recherches vise en outre à cerner le profil socio-économique
des protagonistes catholiques, les motivations de l'engagement dans le
combat anti ou pro-camisard et la gestion politique et militaire des
manouvres catholiques, en tâchant d'analyser la part d'efficacité de la
mobilisation civile, en s'interrogeant notamment sur l'obstacle qu'elle
put constituer à l'insurrection camisarde ou le second feu intérieur
qu'elle forma pour les autorités provinciale et royale.Contre-révolte ou révolte à part entière, la mobilisation polymorphe des
catholiques amène à s'interroger sur la validité d'un triptyque
insurrectionnel au sein de la guerre des Cévennes. Le projet de thèse
ainsi consacré à restituer la part de catholicité du conflit, entend
également dégager les césures dans l'évolution du catholicisme
languedocien, et s'interroger sur la question des modèles
insurrectionnels.Chrystel BERNAT, EPHE (Paris).