Camisards.net
 
Version Française
English version
Deutsch version
Holland version


Mas brûlés au cours du "grand brûlement des Cévennes"

Au cours du "grand brûlement des Cévennes" de l'automne 1703, destiné à couper gîte et couvert aux camisards, un très grand nombre de mas cévenols (essentiellement dans plus d'une trentaine de paroisses du diocèse de Mende) furent brûlés. Si dans certaines paroisses, les demeures des "anciens catholiques" et des "nouveaux convertis" sûrs ont pu être épargnés, comme à St-Etienne-Vallée-Française où le curé Mingaud dit que grâce à son intercession une centaine de demeures furent épargnées, dans d'autres par contre, elles furent toutes brûlées. Les propriétaires s'en plaignirent, et obtinrent le droit de se faire rembourser les dégats commis par les troupes royales, comme ils avaient déjà obtenu droit à remboursement pour ce qui avait été détruit par les camisards. A cette fin ils déposèrent un "dossier" devant les subdélégués de Bâville, comprenant une liste détaillée des dégâts ainsi que les circonstances où ils avaient été commis. Une vérification sur le terrain par des experts la plupart du temps commis d'office avait lieu ensuite. Ces dossiers sont conservés aux archives départementales de l'Hérault, et sont une mine pour le chercheur, en particulier pour l'histoire locale, mais aussi pour une analyse de la production agricole de l'époque, pour le matériel employé, les noms "occitans"de ce matériel, etc. Une quinzaine de gros cartons, comprenant chacun sans doute près de 2000 pages manuscrites, sont ainsi accessibles, mais le manque d'un inventaire détaillé se fait dûrement sentir (cartons C252 à C268). Un classement des archives effectué probablement au cours du 19e siècle baptisa ce fond "Religion, ravage des protestants" comme on peut le voir ci-dessous.
Nous avons parcouru l'ensemble de ces dossiers à la recherche de tous les documents concernant les paroisses de Lamelouze et de St-Martin-de-Boubaux dans le cadre d'une monographie sur la haute vallée du Galeizon. Nous avons débordé largement cette vallée sur le plan géographique, et n'avons même pas pu inclure, pour des motifs de nombre de pages, l'ensemble des documents dépouillés pour cette vallée. Seuls les mas brûlés suivants ont été publiés, tous situés dans la paroisse de St-Martin-de-Boubaux :
- Le château de Gasque
- Le mas des Hombres
- La maison de Ducamp à Pomeirols
- La propriété de Pélatan au Lunès
Nous allons donc publier dans cette nouvelle rubrique les documents que nous n'avons pu publier "sur papier", et pour commencer :
- Le mas appartenant à La Baume, à St-Privat-deVallongue,
- Le mas de La Fage à St-Martin-de-Boubaux,
- Métairies appartenant au marquis de Vézenobre, dont Brès est le fermier aux Appens (Lamelouze), à l'Arboux et à Campfielgous (Soustelle)
- Objets pillés à Pierre Larguier à Sanbuget dans la paroisse de St-Andéol-de-Clerguemort.

D'autres transcriptions suivront, mais en attendant qu'un inventaire ou une publication complets soient effectués, ce serait bien si des volontaires pouvaient nous venir en aide:
- soit en nous envoyant sous quelque forme que ce soit : microfilms, photocopie, photo numérique, transcription, "recopiage manuel", des documents qu'ils auraient eu l'occasion de récolter au cours de leurs propres recherches. Si la transcription n'a pas été faite nous pouvons la faire et bien sûr elle sera mise en ligne sur le site.
- soit en prenant contact avec nous pour aller effectuer des recherches dans ces dossiers en vue de leur publication dans Camisards.net.
Ce que nous espérons -mais peut-être rêvons-nous !- c'est qu'il y ait un effet "boule de neige", et que cette rubrique se remplisse régulièrement afin que les amateurs d'histoire locale, les étudiants et chercheurs, voire les habitants actuels de ces mas puissent en profiter.

Pierre ROLLAND pour me contacter : PierreHenri.Rolland@wanadoo.fr