Camisards.net
 
Version Française
English version
Deutsch version
Holland version

Dernières publications des Presses du Languedoc

(17 rue Rigaud 34000 Montpellier, tél. 04 67 06 18 20)

Les Presses du Languedoc viennent de publier récemment deux ouvrages ayant trait aux camisards:

- Grottes et caches camisardes. Spéléologie et mémoire huguenote, de Claude Viala

-Lettres inédites reçues pendant la guerre des camisards par le maréchal de Montrevel. Présentation, notes et notices biographiques des correspondants par Pierre Rolland

La guerre des camisards, menée de 1702 à 1710 par les protestants des Cévennes, du Vivarais et du bas pays gardois contre les armées de Louis XIV, prit la forme de ce qu'on appellerait plus tard une guérilla. Cela supposait des lieux de repli et de séjour secrets, loin des villes et du pouvoir royal. Ce furent, la plupart du temps, les grottes et autres cavités dont le pays est truffé en zone calcaire, et qui se rencontrent aussi quelquefois en relief schisteux. Les habitants connaissaient bien ces caches qu'ils avaient utilisées dès la révocation de l'édit de Nantes, une quinzaine d'années auparavant, pour y tenir des assemblées de prière clandestines et cacher les ministres d'un culte interdit.
Après la capture et l'exécution des derniers camisards, ces mêmes cavernes servirent à abriter les fidèles que des prédicants sans cesse pourchassés exhortaient à la résistance. Nombreux furent les hommes et les femmes qui, surpris et arrêtés, furent emprisonnés ou envoyés aux galères. Il faudra attendre l'édit de tolérance de 1787, puis la Révolution, pour qu'enfin les protestants puissent jouir de la liberté de conscience et sortir de la clandestinité.
Ces abris naturels, souvent efficacement aménagés et qui jouèrent un rôle dont on a jusqu'à présent négligé l'importance, gardent en eux l'écho de cette longue histoire. À ce titre, ils appartiennent à notre patrimoine et à notre mémoire.
Claude Viala, en spéléologue averti, nous conduit de grotte en grotte, et nous conte pour chacune les événements dont elles furent le théâtre, restituant les drames et les espoirs d'une communauté au courage et aux convictions indéfectibles.
La guerre des camisards, que Les Presses du Languedoc ont contribué à faire connaître à travers leur collection " Bibliothèque camisarde " où de nombreux témoignages inédits et études nouvelles ont été publiés, n'en finit pas de se dévoiler. Pierre Rolland a découvert plus de 220 lettres et documents reçus par le maréchal de Montrevel durant sa conduite de la guerre des Cévennes de 1703 à 1704, poste où il avait succédé au comte de Broglie avant d'être remplacé par le maréchal de Villars.
Une quarantaine de ces lettres viennent de hauts personnages de la Cour, tels La Vrillière, secrétaire d'État chargé des affaires de la Religion Prétendument Réformée, le comte de Pontchartrain, secrétaire d'État à la Marine, Louis, duc de Bourgogne, dauphin de France, ou le duc du Maine, bâtard de Louis XIV. Leurs lettres montrent surtout leur méconnaissance des événements, et leur manque d'ouverture pour tout ce qui ne concerne pas directement leurs intérêts.
Beaucoup plus intéressantes sont les lettres reçues de milieux très divers jouant, à un titre ou à un autre, un rôle dans la guerre. Les militaires d'abord, commandants d'unités, gouverneurs de villes, officiers locaux ou capitaines de bourgeoisie, qui tous écrivent à Montrevel pour l'assurer de leur obéissance, l'informer des mouvements des camisards, et enfin lui transmettre leurs demandes en armes et en renforts. Le clergé ensuite, depuis les évêques, veillant bien souvent sur leurs biens temporels, jusqu'aux simples curés de village, exprimant leur peur et leur angoisse. Les représentants du pouvoir civil, maires, consuls, nobliaux, ne sont pas en reste, apportant de précieuses informations sur l'état d'esprit de leurs administrés.

On

On est confronté ici à de riches précisions touchant à l'histoire locale, qu'il s'agisse de petits villages comme Lézan ou Saint-Jean-de-Serres, ou de grandes villes comme Nîmes ou Annonay. À ces lettres, présentées et annotées par Pierre Rolland, s'ajoutent plus de 150 notices biographiques permettant de mieux connaître les correspondants de Montrevel ainsi que les personnes citées. Une carte de localisation des lieux et un index des noms de personnes et de lieux complètent cet ouvrage indispensable à tous ceux qui s'intéressent à la guerre des camisards et à l'histoire des Cévennes et du bas Languedoc.

 

POUR TOUTE COMMANDE CONSULTER SON LIBRAIRE HABITUEL,
OU LES PRESSES DU LANGUEDOC, 17 RUE RIGAUD 34000 MONTPELLIER,
Tél : 04 67 06 18 20