Camisards.net
 
Version Française
English version
Deutsch version
Holland version

Nouveaux renseignements à ajouter aux notices
du " Dictionnaire des camisards "

Page 176, à la notice sur Jean NICOLAS dit Joiny, on peut rajouter le complément suivant :

JOINY avait déjà eu des ennuis pour faits de religion en 1690 comme le montre le document des archives de l'Hérault publié dans les textes et documents". A cette époque, il était marié et métayer à Valinières (paroisse de Genolhac).
Par ailleurs, des documents des archives de l'Hérault que nous publierons plus tard nous apprennent que Joiny n'a pas été emprisonné tout de suite à la citadelle de Montpellier après sa désertion, mais au fort de Brescou où il a été conduit à partir de Sommières par le sieur Barnier. Il y reste jusqu'au 26 juillet 1707 , date à laquelle un ordre du duc de Roquelaure le fait conduire, sous la garde de six dragons commandés par un maréchal des Logis, à la citadelle de Montpellier.

Page 187 , à la notice PIEMARCE,

il faut remplacer : "il fut condamné aux galères le 18 mai 1707, peine qu'il n'accomplit probablement pas car nous n'avons pas retrouvé son nom sur les registres des galères" par "il fut condamné aux galères le 18 mai 1707, et en fut libéré le 12 avril 1728 en vertu d'un ordre du Roi du 31 mars précédent" (Source : archives départementales du Gard (cote 85J214 du Fonds FALGAIROLLE, petit livre de transcriptions et notes diverses sur les BRUEYS, page 10 de la section intitulée "Notes diverses sur la famille de BRUEYS" communiqué par Mike Morice).
et rajouter :" Il est revenu vivre à Saint-Chaptes (Gard) où il est décédé le 17 janvier
1743." (même source)