Camisards.net
 
Version Française
English version
Deutsch version
Holland version

Ruffières, lieu d'assemblées

(commune actuelle des Salles-du-Gardon, près de la Grand-Combe)

Ruffières est un grand mas situé au haut d'un vallon au-dessus du village de la Favède, dans la direction de la montagne qui sépare ce village de celui de Lamelouze. C'est un lieu idéal pour des assemblées clandestines : dans un vallon isolé, au coeur d'un pays profondément protestant, pas très éloigné des villages de la Favède, de Branoux (paroisse de Blannaves), de Lamelouze et de la vallée du Galeizon.

Le vallon de Ruffières

Le mas lui-même est habité par la famille Pouget, des protestants à toute épreuve. Deux assemblées s'y sont tenues à une semaine d'écart, mais c'est surtout la seconde qui a laissé des traces dans les archives (AD34 C 182 et183). Elles sont particulièrement importantes, car tenues peu avant le déclenchement de la guerre des camisards, dans la première quinzaine du mois de mai 1702. Plusieurs de ceux qui vont bientôt tuer l'abbé du Chayla pourraient y avoir assisté (en tout cas ils en sont fortement soupçonnés par les autorités) tels Gédéon Laporte ou "Salamon prédicant de Saint-Jean" qui pourrait être soit Salomon Couderc, soit Abraham Mazel de Saint-Jean-de-Gardonnenque. Plusieurs prophètes se sont succédés au cours de cette assemblée : Abraham Pouget dont on peut lire les interrogatoires et une courte biographie sur ce site, Louis Brès qui avait été chantre à Branoux, et surtout Jean Astruc dit Mandagout (voir également son interrogatoire).

Deux espions assistent à l'assemblée, et leurs dénonciations provoqueront de nombreuses condamnations dans les hameaux et communes environnantes.

Pierre ROLLAND