Camisards.net
 
Version Française
English version
Deutsch version
Holland version

Ordonnance du maréchal de Villars du 20 août 1704,

et testament d'habitants de Brouzet

déplacés à St-Jean-de-Ceyrargues

 

Image extraite de :
Henri BOSC
La guerre des Cévennes,
vol. IV page 256

Cette ordonnance enjoignait aux habitants de plusieurs paroisses environnant le mont Bouquet, et de la Gardonnenque jusqu'au portes d'Alès, de se retirer dans les villages fortifiés et gardés par les troupes royales.

Nous ne savions pas jusqu'à présent si cette ordonnance avait été suivie d'effet ou non. Grâce à deux documents retrouvés aux archives départementales du Gard par Maguy Calvayrac, et transcris par ses soins, nous savons que cette ordonnance a bien été suivie d'effet.

A noter les deux fils fugitifs de Madeleine Vincent : Abraham et Paul Blancher. L'un d'eux figure sur les listes de fugitifs de passage à Francfort étudiées par Mme Magdelaine : Paul Blanchet, cardeur de laine de Brouzet est assisté le 20 novembre 1687, venant de Genève et se rendant en Bradebourg.


1ere colonne, lire Valcroze au lieu de Valcrese, Malataverne au lieu de Paula Taverne, Saussine, Suzon, le Puech en bas de la colonne.
2e colonne : lire les Plans au lieu de Esplans, St Just au lieu de St Vy, Marvejols au lieu de Marveies, Deaux au lieu de Dioux


Saint-Jean de Ceyrargues
AD30 notaire Jean Camroux, 2E 77-13

Testament
Au nom de Dieu soit fait ainsi, sachez tous présents et advenir que l'an mil sept cent quatre et le dix-huitième jour du mois d'octobre avant midi, Louis par la grâce de Dieu Roy de France et de Navarre regnant, devant moy notaire royal soubssigné, et témoins cy après nommés a esté présente Madeleine Vincent veuve de feu Gabriel Blancher du lieu de Brouzet, laquelle estant détentrice de maladie dans son lit, au lieu de Saint-Jean de Seyrargues dans la maison d'Antoine Espérandieu où elle est réfugiée par ordre de Monseigneur le maréchal de Villars, et voullant disposer des biens qu'il a plut à Dieu luy donner en ce monde, afin qu'entre ses enfants ny aye ni proces ni différents a fait son dernier testament, fait et ordonné ses dernières volontés en la forme noncupative comme suit, premièrement recommande son âme à Dieu le père le priant au nom et par la mort et passion de notre seigneur Jesus Christ son cher fils , lui vouloir faire miséricorde et lui pardonner toutes ses fautes et pêchés et lorsque son àme sera séparée de son corps, la vouloir recevoir dans son royaume celeste de paradis au nombre de ses bienheureux, voulant son corps estre enterré au cimetière de l'église paroissiale du lieu où elle décèdera
et venant aux légats donne et lègue aux pauvres du lieu de Brouzet, une emine bled mesure d'Allez payable un an après son décés par son héritier qui sera par elle ci après nommé, entre les mains des consuls dudit lieu pour estre par eux-même distribués
Item a donné et lègue à Simon Blancher son fils du lieu des Plans la somme de quinze livres payables un an après son décés
Item a donné et legue à Abram et Paul Blancher ses autres fils dudit feu Isac ( sic ) Blancher
Qui hors du royaume pour fait de religion, la somme de dix livres à chacun en cas qu'ils reviennent sous l'agrément du Roy qui leur sera payée un an après leur arrivée en France
Item a donné et lègue à Louise et Marie Souchonne, ses petites filles, filles de feu Isabeau Blanchère, sa fille femme à feu Antoine Souchon quand vivant du lieu de Brouzet, la somme de trois livres à chacune payable lorsqu 'elles seront âgées ou viendront se colloquer en mariage
Item donne à toute autre personne de sa parentté ayant ou prétendant droit la somme de cinq sols.. ..
Et parce que le chef et fondement d'un chacun et vallable testament est la constitution d'héritier ou d'héritière, à cette cause la dite Magdeleine Vincent testatrice a légué tous et chacun de ses autres biens et droits et actions biens meubles et immeubles présents et advenirs a fait et institué de sa propre bouche nommé pour son héritier universel savoir Moïse Blancher, maréchal du lieu de Brouzet son fils et dudit Isac Gabriel Blancher, pour de son héritage après la mort de la testatrice pouvoir disposer tant en la vie qu'à la mort déclare ladite testatrice qu'elle aurait baillé 100 livres à son fils Simon, payées au sieur Duclaux de Meillen que ledit feu Gabriel Blancher son mari lui devait de laquelle somme dedit Simon Blancher son fils lui a fait quittance audit Du Claud comme il aurait donné d'une dette de cinquante livres pour payer à Simon David boulanger de la ville d'Alès qu'elle lui devait …..
Cassant , révoquant et annullant tout autre testament, codicille ou donnation à cause de mort qu'elle pourrait si-devant avoir fait, voulant à présent demeurer en sa perpétuelle force à la vue des dits témoins qu'elle a mandés pour que des choses susdites ils soient mémoratifs et à quoi moi notaire royal sous signé institué en public pour estre fait et récité au dit lieu de St-Jean, dans la maison du sieur Antoine Espérandieu, les présents soussignés Pierre Gueydan ménager du lieu de Brouzet, Barthélémy Chapellier cardeur du lieu de Navacelles , Anthoine Algeras dudit Navacelles, Sieur Claude Brocher dudit Brouzet, Anthoine Gaidan dudit Navacelles, soussignés et Jean Simon fils d'autres Jean dudit St- Jean illeteré avec ladite testatrice comme on dit et moi Jean Camroux, notaire Royal dudit Saint-Maurice soussigné
GUEIDAN, CHAPELIER, BROCHER
GUEYDAN, ESPERANDIEU, ANGELRAS,
CAMROUX

AD30 Notaire Jean Camroux 2E 77 13
Testament
L'an mil sept cent quatre et le 10° jour du mois d'octobre après midi…
Etablis en personne M° Pierre Gueydan mesnager et Isabeau Bruguière mariès du lieu de Brouzet, lesquels estant en parfaite santé et réfugiés au présent lieu de Saint Jean de Seyrargues par ordre de Monseigneur le maréchal de Villars et sachant qu'il ny a rien de plus certain que la mort ni rien de plus incertain que l'heure d'icelle, premièrement recommande son âme à Dieu le père le priant au nom et par la mort et passion de notre Seigneur Jésus Christ son très cher fils luy vouloir faire miséricorde et pardonner toutes ses fautes et pêchers et lorsque leur âme sera séparée de leur corps les vouloir recevoir dans son paradis estant au nombre de ses bienheureux, voulant son corps estre entérré au cimetière de l'église paroissiale du lieu où il décèdera et venant aux légats ledit testateur donne et lègue premièrement aux pauvres du lieu de Brouzet une demi salmée bled mesure d'Allez payable un an après son décés entre les mains des consuls dudit lieu pour par eux estre distribué, et la dite Isabeau Bruguière leur donne pareillement demy salmée bled mescle qui veut estre payé comme dessus
Item la dite Isabeau Bruguière a donné et a légué à Isabeau Gaïdanne sa fille, femme de Anthoine Joyeux du lieu d'Auchabian la somme de cinquante livres outre et par dessus ce qu'il lui avait constitué lors de son mariage avec ledit Joyeux payable un an après son décés
Item ledit Me Gueydan a donné et lègue à Jacques et Simon Gueydan ses fils et à chacun d'eux la somme de vingt cinq livres payables un an après son décés
Et la dite Isabeau Bruguière donne à Jacques et Simon Gueydan ses fils et de Pierre Gueydan la somme de trente livres, savoir quinze livres chacun payable un an après son décés
Et parce que lechef et fondement d'un chacun et vallable testament est la constitution d'héritier ou d'héritière,
Pierre Gueydan a fait et institué de sa propre bouche a nommé pour son héritier universel et général scavoir Simon Gueydan son fils ayné , à la charge d'entretenir, nourrir, chauffer, et vêtir Isabeau Bruguière sa mère tant sene que malade et au cas qu'elle ne pourrait vivre avec son héritier veut qu'il luy paiera chaque année pendant sa vie une salmée bled thouzelle, deux barrals de vin pur , un pourceau de huit livres de valeur, deux cartes sel, un habit de cadis de maison et deux cannes d'huile pour le tout luy estre payé au commencement de l'année ;
et ladite Isabeau Bruguière a fait et institué de sa propre bouche pour son héritier universel et général Pierre Gueydan son mari pour de son héritage après la mort de la testatrice pouvoir disposer tant en la vie qu'à la mort ….[….]

Fait et récité audit lieu de Saint -Jean maison du sieur Jean Vigne du dit lieu où lesdits testateurs font leur demeure en présence de Sieur André Richard dudit Saint-Jean, Anthoine Angelras cordonnier, Pierre Simian ménager, Gabriel Olympe , Jacques Bruguier cardeur du lieu de Cal paroisse de Navacelle illetré et Moyse Blancher du lieu de Brouzet, la dite Bruguière illeterée comme on dit et le sieur Pierre Gueydan testateur signé et moi Jean Camroux notaire de Saint-Maurice requis de signer
#Approuvant la dite Bruguière la donnation de la moitié de ses biens que ledit Gueydan son mari avait fait à Simon Gueydan son fils ayné lors de son mariage avec Marguerite Darousine…
GUEYDAN , RICHARD
OLIMPE , ANGELRAS , SIMIAN ,BRUGUIERE
CAMROUX